3/5

1 avis

MotherCloud

Livre numérique

HART, Rob. Auteur | BELANO, Michael. Contributeur

Edité par PLACE DES EDITEURS - 2020

Effrayant hommage à Ray Bradbury, Margaret Atwood ou George Orwell, MotherCloud nous entraîne dans un monde où le Big Business aurait supplanté Big Brother, un monde d'une perversion totale, pas si éloigné du nôtre. Ex-petit patron désormais ruiné, Paxton n'aurait jamais pensé devoir intégrer une unité MotherCloud, cette superstructure de l'e-commerce qui a dévoré la moitié de l'économie mondiale. Pourtant, dans une société n'ayant plus rien à offrir, comment peut refuser un job qui propose non seulement un salaire, mais aussi un toit et à manger ? La jeune Zinnia non plus n'aurait jamais pensé rejoindre MotherCloud, mais sa mission est tout autre : une révolution est en marche dont elle est le bras armé. Devenir salariée n'est qu'un premier pas pour infiltrer le système, en percer les secrets. Le détruire. Dans cet univers où tout est calculé, paramétré, surveillé, où l'humain disparaît au profit de la rentabilité, où l'individu n'est qu'un algorithme, Zinnia et Paxton réalisent bientôt qu'il est impossible de dévier. À moins d'être prêt à se sacrifier ? Car derrière sa façade d'entreprise idéale, MotherCloud est une machine à broyer, impitoyable à l'égard de ceux qui oseraient se rebeller.


Avis des lecteurs

  • Un thriller dystopique 3/5

    Un monde où tout tourne autour d'une seule et même entreprise : MotherCloud fondée par un multimilliardaire qui se sait condamné et tente de nous convaincre de sa bonne foi sur l'intérêt d'un tel projet dans une société à travers deux personnages Paxton et Zinnia. Roman intéressant et visionnaire sur le big business et la liberté. Il est difficile de ne pas établir un parallèle avec nos géants du web que sont Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft qui dictent leur règle en matière d'économie, de conditions de travail, d'éthique. Avec une crédibilité effrayante, Rob Hart nous oblige à nous interroger sur le modèle de société que nous souhaitons construire pour nos générations futures. Le visuel de la couverture du roman prend alors tout son sens.

    par Emie Le 16 avril 2020 à 21:41
Chargement des enrichissements...